Partenaires Logiciels Libres : LinuxGraphic .::. NuXo .::. Generation Libre
Bienvenue sur Logiciel Libre . Net, première ressource francophone sur l'économie du Libre.
Que cherchez-vous ?     ::     Imprimer  ::  Contact  ::  A propos de...  ::  Accueil
 

[NEWSLETTER : 04-2004] Free Software's Not Linux : les logiciels libres sous Windows et Mac OS

Les logiciels libres ne se résument pas aux systèmes basés sur Linux, ni même aux systèmes BSD. LogicielLibre.Net vous présentait d'ailleurs en février 2004 un article présentant un large ensemble de systèmes d'exploitation libres alternatifs.

Nous voudrions dans cette lettre d'information faire le point sur l'offre abondante de logiciels libres de qualité pour les plates-formes propriétaires populaires Mac OS et, surtout, Windows. Il est en effet possible, sous Windows, de travailler avec un ensemble applicatif presque exclusivement libre !

Bonne lecture !

Robert Viseur, 13 avril 2004.



[NEWSLETTER : 04-2004]
Free Software's Not Linux : les logiciels libres pour Windows et Mac OS

Le logiciel libre ne se résume pas aux systèmes basés sur Linux. Il y a les dérivés de BSD, bien sûr (OpenBSD, FreeBSD, NetBSD, Darwin). Mais il y a aussi une pléthore de logiciels libres disponibles pour les systèmes propriétaires Windows et Mac OS X. Petite revue, sous Windows, sur quelques logiciels phares !


Windows : parce que je le veux bien

Diverses raisons peuvent justifier de rester sous Windows (ou MacOS X) :

  • obligation par l'employeur de travailler sous Windows,
  • utilisation d'applications métiers ne fonctionnant que sous Windows,
  • volonté de garder ses repères, volonté de migrer en douceur vers une solution 100% libre,
  • volonté de pouvoir exécuter certains logiciels spécifiques (jeux, par exemple),
  • volonté de bénéficier d'un support matériel plus large,
  • volonté de rentabiliser un logiciel de toute façon fourni avec une configuration achetée,
  • volonté de conserver une interface graphique appréciée,
  • etc.

Ces raisons ne sont pour autant pas incompatibles avec l'utilisation de logiciels libres.

Du libre sous Windows, pour la bureautique

Open Office (OOo) est sans doute -avec Mozilla- le logiciel libre disponible pour Windows le plus médiatisé. Open Office est une alternative crédible à Microsoft Office, comprenant les habituels traitements de texte, tableurs, outils de présentation et de dessin vectoriel, etc. Il bénéficie de fonctionnalités et d'une ergonomie comparables à celles de son concurrent propriétaire Microsoft Office. Cerise sur le gâteau, Open Office permet la récupération de documents MS Office avec une qualité généralement correcte et génère des documents PDF.

Ceux qui estiment que le traitement de texte Open Office Writer est trop lourd peuvent se rabattre sur Abiword, certes moins riche que OOo Writer d'un point de vue fonctionnel, mais aussi beaucoup plus léger. Abiword est une composante de Gnome Office, une des trois suites bureautiques libres, avec Open Office et Koffice (uniquement pour GNU/Linux).

Pour compresser vos fichier (PDF, images, etc), 7-Zip est un utilitaire indispensable, puisqu'il remplace le traditionnel Winzip. Il propose notamment la compression et la décompression d'archives ZIP et RAR.

Du libre sous Windows, pour Internet

Mozilla est le digne héritier de Netscape. Il offre une suite logicielle orientée Internet comprenant un navigateur (incluant un bloqueur de pop-ups et un système de navigation par onglets), un client mail (incluant un filtre bayesien pour lutter contre le pourriel) et un logiciel de composition de pages HTML. La Fondation Mozilla propose également un navigateur (Firebird) et un client mail allégés (Thunderbird). Des versions pour ordinateurs de poche sont même en cours de réalisation (navigateur Minimo).

La lecture des documents PDF, fréquents sur Internet, est prise en charge par le logiciel GhostView. Ce logiciel permet également la lecture des fichiers Postscript et leur conversion dans de nombreux formats : PDF, EPS, JPG, TIFF, BMP, etc. Dès lors, il permet de générer des documents PDF à partir de n'importe quel logiciel sous Windows : il suffit de générer un fichier Postscript -Il faut au préalable installer le pilote d'une imprimante Postscript telle la Lexmark Optra C PS. Ensuite, il suffit d'imprimer dans un fichier.- puis de le convertir en PDF via GhostView. Le logiciel libre PDFCreator se met pour sa part dans la liste des imprimantes et permet dès lors de remplacer l'imprimante PDF d'Adobe !

D'autres fonctionnalités réseaux sont prises en charge par des logiciels libres : communication P2P (via e-Mule ou BitTorrent), transfert de fichiers (via Filezilla), etc.

L'usage de Mozilla comme lecteur de courriels apporte déjà une certaine protection face aux virus (pas d'ouverture automatique des pièces jointe, insensibilité aux scripts malicieux, etc). Mais il n'existe malheureusement pas pour l'instant d'antivirus libre sous Windows. Aussi, faudra-t-il se rabattre sur les leaders de ce marché -Norton en tête- ou utiliser un graticiel comme AVG Free Edition de Grisoft.

Le webmestre n'est pas oublié

Le webmestre trouvera son bonheur en EasyPHP. EasyPHP est une suite logicielle intégrant Apache (un serveur Web), PHP (un serveur de script pour pages dynamiques), MySQL (un serveur de bases de données multi plate-forme) et PHPMyAdmin (une interface d'administration). Il est plutôt recommandé en environnement de développement mais chacun des logiciel peut bien sûr être installé et configuré séparément en environnement de production. EaySyPHP permet de faire tourner un grand nombre d'applications libres écrites en PHP, telles les outils de gestion de contenu SPIP et PHPNuke ou le forum PHPbb.

La mise à jour d'un site Internet distant est facilitée par l'excellent Filezilla, un logiciel libre graphique de FTP (disponible uniquement pour Windows !).

La construction du site peut être entreprise à l'aide de Mozilla Composer ou, pour les puristes, via un éditeur de texte graphique comme AnyEdit (Simple et léger, le graticiel Crimson Editor fonctionne correctement, mais n'est malheureusement pas libre).

Les amateurs de traitement d'images (notamment les webmestres !) ne sont pas oubliés, avec Gimp. Gimp propose une alternative libre à Photoshop. Il comporte toutes les fonctionnalités attendues d'un tel logiciel (redimensionnement d'images, gestion des calques, exécution de filtres, etc). Il marque par contre le pas face à la référence Photoshop en matière d'impression professionnelle (particulièrement pour la colorimétrie).

Pour la visualisation rapide d'images, en remplacement d'ACDSee, il faudra par contre se rabattre sur les graticiels IrfanView (ou SlowView, plus gourmand en ressources mais aussi un peu plus ergonomique), faute de logiciels libres performants sous Windows. Côté logiciels libres, il existe bien IMGV, mais son ergonomie -important pour ce type de logiciel- laisse à désirer (les écrans ressemblent à une interface DOS, les clics de souris sont mal gérés, etc). Il existe aussi Jcap, une visionneuse incluant l'affichage des métadonnées (EXIF) et la gestion des images (recherche pas mots-clefs notamment). Ecrit en Java, ce programme est cependant très lent. De plus, il ne permet pas de visionner les photos d'un répertoire sous la forme de vignettes.

Et pour le graphisme et la publication ?

Cité plus haut, The Gimp ne se limite pas aux besoins des webmestres mais répond aussi à certains usages professionnels dans le domaine de l'édition. L'éditeur Dupedi envisage d'ailleurs sérieusement de remplacer Photoshop par The Gimp !

Dans un autre registre, Dia permet la création de diagrammes (OOo Draw le permet aussi) et Sodipodi, de faire du dessin vectoriel -comme son fork Inkscape. Ces deux applications manquent cependant encore de maturité.

Blender est une application multi-plateforme assez complexe, concurrente de 3DSMax, permettant de créer des images en 3D.

A notre connaissance, il n'y a pas sous Windows de logiciel libre concurrent de MS Publisher (PAO), Scribus ayant été créé pour GNU/Linux.

En multimédia, aussi

Léger, le lecteur Zinf permet de lire des formats comme MPEG (dont MP3) ou Ogg Vorbis en remplacement des graticiels Winamp et Sonic.

Plus puissant, le client VideoLAN (VLC), également disponible sous MacOS X, permet la lecture d'un grand nombre de formats multimédias comme MP3, Ogg, DivX, MPEG-1, MPEG-2 et MPEG-4.

Audacity est un éditeur audio multipiste libre sous licence GPL et multiplateforme (GNU/Linux, Mac OS X et Windows). Il permet de jouer, d'enregistrer, d'importer/exporter, de copier/couper/coller, de mixer et d'appliquer des effets sur des sons au format Ogg Vorbis, mais aussi WAV, MP3 et autres.


Quel niveau de qualité ?

Pour répondre à la question du niveau de qualité atteint par les logiciels libres sous Mac OS ou Windows, il faut d'abord entendre ce que l'on entend par qualité ! Regarde-t-on plutôt la performance (rapidité), la richesse fonctionnelle, la stabilité, l'ergonomie, la cosmétique du logiciel, etc ?

Cependant, quel que soit le critère retenu, la qualité varie d'un programme à un autre. Les projets grand public plus anciens et massivement soutenus comme Open Office ou Mozilla bénéficient de qualités comparables -voire parfois supérieures : Mozilla Navigator et son bloqueur de pop-ups, Mozilla Mail et son filtre anti-spam, Open Office et son exportation PDF, etc- aux équivalents propriétaires. Pour des projets de taille plus modeste, la situation est par contre variable.

Ainsi, dans notre cas (la machine de test est un modeste AMD K6-2 333 Mhz 96 MB RAM sous Windows 98), Dia se révèle assez lourd et Inkspace, franchement instable. Gimp fonctionne bien mais se montre plus compliqué à installer que Mozilla ou OOo. Les sites Internet des projets ne sont par ailleurs pas toujours très user friendly ; il est parfois facile de s'y perdre dans la masse d'informations dispensées.

Une phase d'expérimentation est donc recommandée, avec bien souvent d'excellentes surprises à la clef !


D'autres outils, plus « spartiates »

De nombreux outils performants mais plus « spartiates » ont en outre été portés sous Windows.

Dans le domaine de l'édition, on peut citer le traitement de textes scientifiques TeX et son pré-processeur LaTeX, qui possèdent plusieurs applications comme MikTeX.

Dans le domaine du développement informatique, on peut citer l'éditeur de texte Emacs ou l'environnement Cygwin. Ce dernier propose sous Windows un environnement semblable à Linux. Il se compose d'une DLL, agissant comme une couche d'émulation, et d'une collection d'outils comprenant notamment Bash (shell -c'est-à-dire un interpréteur interactif- écrit pour le projet GNU), GCC (compilateur C -et Objective C, Ada, Java, etc- du projet GNU), Perl et Python (langages de programmation).

On signalera également, pour les informaticiens, l'outil de développement Open Source Eclipse, un projet sous licence CPL (Common Public License) initié par IBM. Ecrit en Java, Eclipse est porté sur des plates-formes aussi diverses que Linux, Mac OS, Windows, Qnx, Solaris, Aix ou HP-UX. Son architecture modulaire permet son extension à d'autres langages (voir par exemple le CDT, pour C/C++ Development Toolkit) que le Java, pour lequel il a été conçu.

Une offre multi-plateforme accessible

A l'exception de Filezilla ou de PDFCreator, l'ensemble de ces logiciels libres est disponible sous Linux. La migration sur ce système sera facilitée, dès lors que les applications sont communes.

Pour terminer, remarquons que des compilations de logiciels libres pour Windows sont proposées : GnuWin et OpenCD, par exemple. Framasoft répertorie également un grand nombre de logiciels libres et de graticiels pour Windows. La société Olivier Maréchal Conseil propose aussi une table d'équivalence entre applications sous Windows (éventuellement libres) et applications sous Linux. IdealX adopte pour sa part une démarche plus qualitative, en proposant annuellement une sélection des meilleurs logiciels libres.


Et sous Mac OS ?

Le SVM Mac de mars 2004 consacrait un dossier aux logiciels libres pour Mac OS. Les classiques Open Office et GIMP (MacGIMP) peuvent être utilisés sous Mac OS, à condition d'installer l'environnement X11. Les deux logiciels fonctionnent correctement, mais trahissent leur origine « Unixienne ». Les copier-coller ne sont pas toujours possibles avec les logiciels Mac OS, l'ergonomie diffère, etc.

Mozilla tourne sous Mac OS X, ainsi que ses proches cousins Camino (ex-Chimera), FireBird et Thunderbird. Egalement connu sous Windows, Video Lan Client (VLC) est disponible sous Mac. Concurrent de VLC, MPlayer a été porté pour Mac OS X et peut fonctionner en environnement Aqua. Audacity est un lecteur-enregistreur de fichiers audio et éditeur multi-piste disponible sous Linux, Mac OS et Windows. Blender est également disponible.

A l'instar de Camino, des logiciels libres ont été conçus spécifiquement pour Mac OS :

  • Poisoned est un logiciel d'accès aux réseaux peer-to-peer, sous licence GPL.
  • Très rapide, Acqlite (sous licence GPL) est aussi destiné aux réseaux P2P mais se limite à Gnutella.
  • iVideo est un éditeur vidéo multi-piste sous licence GPL, capables d'importer et d'exporter dans les formats supportés par QuickTime.

Pour terminer, l'utilitaire Fink permet de télécharger, de compiler et d'installer des logiciels pour UNIX dans OS X. Fink nécessite l'installation des Developper Tools d'Apple (qui contient notamment GCC) et offre un choix d'applications de plus en plus vaste. Des logiciels libres pour Mac OS sont également disponibles sur les sites The GNU Mac OS X Public Archive, DarwinPorts, Mac OS X Ports, Sourceforge et FreshMeat.

Sources : SVM Mac, n°159, mars 2004, p62-66.


Sources :

Annuaires et articles de synthèse

Sites de logiciels libres

Sites de graticiels

Divers

Posté le 13 avril 2004.


[Imprimez cet article seul]    ::    [Participez au forum public]
[Voir toutes les lettres d'information parues]
 

LIENS COMMERCIAUX

 

Vous n'êtes pas abonné à notre lettre d'information ? Cliquez ici !

 

LES NEWS DU PREMIER TRIMESTRE 2004

Linux mourra comme Unix, par fragmentation

Plein feu sur les logiciels libres aux REWICS 2004

Conférence eWish eSoftware 2004 - Le logiciel libre, prêt pour l'entreprise ?

Ewish eGovernement : un zeste de logiciel libre

Free software's Not Linux : les systèmes d'exploitation libres

Les mythes de l'Open Source

Le vrai coût de l'Open Source dans Le Monde Informatique

L'ingénieur, la technologie et l'éthique...

La viabilité économique de la GPL

Dossier logiciels libres en entreprise dans 01Net

Lettre d'information (janvier 2004) : JBoss et les serveurs d'applications Open Source

Datanews est envahi par les logiciels libres

Bilan 2003 pour LogicielLibre.Net

L'année 2004 selon les ICT-managers de l'année par Datanews

Le Libre, un modèle économique rentable ?

LES BREVES DU PREMIER TRIMESTRE 2004

La part de marché de Linux

Un nouvel environnement de développement Open Source : CI-Link

La preuve par les chiffres

Sortie de Nuxeo CPS3

Progeny : Linux est un processus !

Mandrake ProSuite vu par Data TestLab

Red Hat : la course en tête

Le cas AGD

Debian : la force de la communauté

OFBiz : un nouvel ERP libre

SuSE : Novell perspectives

Nicolas Pettiaux (AFUL) dans Datanews

Inside Internet à l'heure du logiciel libre

Guide IdealX 2004 des logiciels Open Source

Apache vs IIS : attention aux chiffres

Claroline devient Dokeos

MySQL, une valeur montante

Solutions Linux 2004 KeyNote

Mauvais temps pour Sun

Le Libre, un vecteur de nouveaux revenus pour HP

Le logiciel libre n'est pas sûr !

Debian en pleine croissance

Passer au Libre : les administrations donnent l'exemple

Lindows : la plus médiatique

24 millions d'euros d'économie grâce aux logiciels libres !

Open Source Awards janvier 2004 : résultats


© Robert Viseur @ Ecocentric.be (2003-2017)