Sites amis : LinuxGraphic .::. QuebecOS .::. Jeudis du Libre (BE) .::. Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
Bienvenue sur Logiciel Libre . Net, première ressource francophone sur l'économie du Libre.
Que cherchez-vous ?     ::     Imprimer  ::  Contact  ::  A propos de...  ::  Accueil
 




[NEWS] Le Libre, un modèle économique rentable ?

Peux-t-on vivre correctement du logiciel libre ? Les avis divergent sur la question. Microsoft défend avec conviction son Commercial Software Business Model face à l'Open Source Business Model. Les résultats financiers d'IBM sont intéressants. En effet, les activités "logiciels" et "services" d'IBM croissent depuis 3 ans, alors que ce dernier a fait de Linux et des logiciels libres une composante essentielle de sa stratégie d'entreprise.


IBM investit depuis plusieurs années [4] dans le logiciel libre ($1 milliard d'investissement en 2001, lancement du projet Eclipse en 2001 [1], contribution au projet Samba, participation à l'Open Source Development Lab [7], etc). Les campagnes de publicité encourageant l'usage de Linux se multiplient. La dernière [2], représentant Linux sous la forme d'un garçon de neuf ans avide de connaissances, a fait son apparition jusque dans les salles de cinéma françaises ! Des applications propriétaires comme le système de gestion de base de données DB2 [5] ont été portées pour Linux. Et des logiciels tels que Websphere Express intègrent des logiciels Open Source comme Tomcat ou Eclipse [6].

Le logiciel libre serait gratuit et non commercial ? Pas vraiment ! Les activités "logiciels" (de même que l'activité de services) d'IBM croissent en revenus et en valeur ajoutée depuis 3 ans (voir tableau infra) ! Certes, ces bons résultats ne doivent pas tout au logiciel libre. Mais ce dernier, comme composante importante de la stratégie d'IBM, a joué un rôle non négligeable.

2002 2001 2000
Revenus
Global Services 36360 34956 33152
Hardware 27456 30593 34470
Software 13074 12939 12598
Global Financing 3232 3426 3465
Enterprise Investments / Other 1064 1153 1404
Total 81186 83067 85089
Dépenses
Global Services 26812 25355 24309
Hardware 20020 21231 24207
Software 2043 2265 2283
Global Financing 1416 1693 1965
Enterprise Investments / Other 611 634 747
Total 50902 51178 747
Marge brute
Global Services 9548 9601 8843
Hardware 7436 9362 10263
Software 11031 10674 10315
Global Financing 1816 1733 1500
Enterprise Investments / Other 453 519 657
Total 30284 31889 31578

Source : IBM

Ces résultats récompensent ainsi la stratégie ferme et cohérente d'IBM face au Libre. IBM a en effet adopté un choix stratégique fort en adoptant des standards ouverts et des logiciels libres tels que Linux ou Samba comme base de leurs solutions d'entreprise. Les solutions propriétaires, comme Tivoli ou DB2, se réservent des rôles de plus en plus spécialisés. D'une manière générale, Big Blue entend d'ailleurs se consacrer davantage aux industries spécifiques [3].

D'un point de vue économique, cette approche est très pragmatique. Loin des idélogies, IBM utilise le Libre comme un laboratoire de R&D -dans lequel bouillonnent de nouvelles idées-, comme un vecteur pour son image et comme un outil efficace pour abaisser les coûts de développement de logiciels d'infrastructure. Les applications plus pointues, permettant une différenciation technologique, continuent, au moins partiellement, à être développées selon un modèle propriétaire.

D'un point de vue philosophique, cette approche ne plaît par contre pas à tout le monde, car elle mélange dans une solution commune logiciels libres et propriétaires (un débat sur ce thème a été lancé ici). D'un point de vue technologique, les avis divergent aussi, bien évidemment. Les uns avancent l'existence d'une myriade de logiciels libres aptes à réaliser les tâches les plus diverses. Les autres -notamment la Fédération des Mutualités Socialistes lors du récent IBM Linux Forum- avancent la cohérence technologique des architectures hybrides recommandées par un fournisseur réputé.

Sources :
[1] Guillemin C., Un projet "open-source" de plus pour IBM, ZDNet France, 6 novembre 2001
[2] Linux is everywhere
[3] De Groote K., IBM réorganise sa division logiciels, Datanews, 03-12-2003
[4] Caris L., Déclinaison technique de Linux pour IBM
[5] Bailliard L., IBM continue de miser sur Linux, Datanews, 13 décembre 2000
[6] Anonyme, JBoss et Tomcat, outsiders de IBM et BEA sur le marché des serveurs d'applications J2EE, ZDNet
[7] Davy P., L'Open Source Development Lab fait boule de neige, 01 Informatique, le 23/12/2003

Posté le 05 janvier 2004.


[Retournez aux news]   ::   [Postez un commentaire]

 

LIENS COMMERCIAUX

 

SOMMAIRE

Evénement Technocité: ''Logiciel Libre à l'usage du service public''

Présentation de Lutèce aux RMLL

Présentation d'Admisource aux RMLL

Session sur l'économie du logiciel libre à Paris Capitale du Libre

Protégeons les standards ouverts

Les logiciels Open Source sont-ils meilleurs que les logiciels commerciaux?

Xara : un exemple récent de passage à l'Open Source

Compiere Inc. lève 6 millions de dollars de fonds capital risque

Jamendo : un futur Sourceforge de la Culture Libre ?

FreeTunes : un moteur de recherche pour l'Open Music

[Forums]
[Backends]
[Plus de news]
[Alerte si news]
[Archives des news]
[Soumettez une news]

AUTRES RUBRIQUES D'INTERET

Lisez les archives des news de LogicielLibre.Net

Découvrez les news du Net de LogicielLibre.Net

Découvrez les news des autres sites (backends) sur LogicielLibre.Net

Les sites de news dans l'annuaire de sites de LogicielLibre.Net

 

BOUTIQUE LIVRES

L

L'économie des logiciels (2004)

[Plus de livres]


© Robert Viseur @ Ecocentric.be (2003-2018)