Sites amis : LinuxGraphic .::. QuebecOS .::. Jeudis du Libre (BE) .::. Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
Bienvenue sur Logiciel Libre . Net, première ressource francophone sur l'économie du Libre.
Que cherchez-vous ?     ::     Imprimer  ::  Contact  ::  A propos de...  ::  Accueil
 




Les progiciels de gestion intégrés émergent sous Linux

Le domaine des logiciels de gestion d'entreprises (PGI) était, avec le multimédia, un des parents pauvres du logiciel libre. L'émergence de PGI sous Linux, libres (Compierre, ERP5, Fisterra,...) et non libres, tend à combler ce vide. 01net consacre à ce sujet un dossier court mais riche en détails.


01Net rapporte en effet plusieurs exemples d'implantation de PGI sous Linux. Deux PGI libres sont cités, à savoir ERP5 et Fisterra.

Le premier est ERP5, conçu par la société Nexedi (France) sur base d'un cahier des charges de la société Coramy, une entreprise du secteur textile qui emploie 350 personnes. Cette dernière fabrique 1000 modèles de maillots de bain par an (entre 15000 et 20000 pièces) et ne savait plus gérer correctement la complexité de la nomenclature de ses produits. ERP5, dont l'initiative revient à Jean-Paul Smets (co-auteur du livre Logiciels Libres : liberté, égalité, business chez Edispher), a été conçu par une communauté de développeurs d'Europe et d'Amérique du Sud. ERP5 est basé sur le serveur d'applications Zope et peut être consulté via une interface Web.

Le second est Fisterra de la société espagnole Igalia. Installé dans la PME espagnole Auto Arte (pose et réparation de vitres pour automobiles), il permet à cette dernière de consolider quotidiennement les stocks, les réparations effectuées et les pièces à commander. Fisterra exploite l'interface graphique Gnome.

L'utilisation d'un PGI propriétaire sous Linux provient souvent d'un attachement culturel au monde Unix. Sont cités SAP et Gica, un logiciel plus modeste conçus par la société montoise Eurologiciel (Belgique). Installé chez Broze, une entreprise de 90 personnes basée à Liège active dans la vente de jouets, il permet de gérer trente caisses réparties dans quatorze points de vente. Son déploiement a duré cinq mois et coûté 12 500 euros, service d'intégration inclu.

Quatre éléments se dégagent de ces différentes expériences.

1. Les coûts sont ventilés différemment. Le coût d'acquisition des PGI libres (sous GPL) est faible : de l'ordre de 100 000 pour ERP5 (services d'intégration inclus) et de 42 000 euros HT pour Fisterra (serveurs et services inclus) comparés aux 450 000 euros pour une solutions de chez Intentia, SAP ou Navision. A cela, il faut ajouter la maintenance (180 à 300 euros par mois pour Fisterra).

2. Les PGI libres, du fait de la disponibilité de leur code source, permettent une adaptation du logiciel à des besoins spécifiques (nomenclatures de produits complexes, processus de production particuliers, etc). L'évolution fonctionnelle permise par une communauté de développeurs ou la mutualisation du développement laisse envisager d'intéressantes réductions des coûts et renforce la pérennité de la solution.

3. L'installation d'un PGI libre nécessite un déploiement long, avec de nombreux tests et modifications. Deux ans ont été nécessaire pour ERP5 ; 5 mois pour Fisterra. Des mises à jours régulières sont par ailleurs nécessaires. A noter que les PGI propriétaires nécessitent aussi un temps de déploiement non négligeable (5 moins pour Gica chez Broze).

4. Les PME souffrent actuellement d'un manque de compétences en interne pour les systèmes Linux. Par ailleurs, un forte mobilisation en interne (y compris de la direction) est nécessaire.

Globalement, il semble que les PGI libres ne bénéficient pas encore du niveau de maturité des références propriétaires telles que SAP. Néanmoins, ils apportent dès aujourd'hui une alternative intéressante pour les entreprises ayant besoin d'adapter un PGI à leur métier. Dans ce contexte, le choix de la SSLL (Société de Services en Logiciels Libres) partenaire est prépondérant.

Détail intéressant, 01Net propose une grille* reprenant quelques offres de PGI libres (Aria, Compierre, ERP5, Fisterra, Gnu Enterprise) et non libres (Divalto Interlogiciel, Eurologiciel Gica, MySAP All-in-One, Oracle E-Business Suite Special Edition) sous Linux.

(*) Attention : sur le site de 01Net (à la date du 12 août 2003), un décalage existait entre la colonne "cible" et la colonne "offre" !

Sources : Villacampa F., Les PGI sous Linux à portée des PME, 01Net, 11 août 2003 / La rédaction, Quelques offres de PGI sur Linux, 01Net, 11 août 2003 / Le Quérouzec O., Le logiciel libre s'adapte aux besoins des entreprises, VNUNet.fr, 11 février 2003 / Eurologiciel (Gica) / ERP5.

Posté le 13 août 2003.


[Retournez aux news]   ::   [Postez un commentaire]

 

LIENS COMMERCIAUX

 

SOMMAIRE

Evénement Technocité: ''Logiciel Libre à l'usage du service public''

Présentation de Lutèce aux RMLL

Présentation d'Admisource aux RMLL

Session sur l'économie du logiciel libre à Paris Capitale du Libre

Protégeons les standards ouverts

Les logiciels Open Source sont-ils meilleurs que les logiciels commerciaux?

Xara : un exemple récent de passage à l'Open Source

Compiere Inc. lève 6 millions de dollars de fonds capital risque

Jamendo : un futur Sourceforge de la Culture Libre ?

FreeTunes : un moteur de recherche pour l'Open Music

[Forums]
[Backends]
[Plus de news]
[Alerte si news]
[Archives des news]
[Soumettez une news]

AUTRES RUBRIQUES D'INTERET

Lisez les archives des news de LogicielLibre.Net

Découvrez les news du Net de LogicielLibre.Net

Découvrez les news des autres sites (backends) sur LogicielLibre.Net

Les sites de news dans l'annuaire de sites de LogicielLibre.Net

 

BOUTIQUE LIVRES

Webs of Innovation: The Networked Economy Demands New Ways to Innovate

Webs of Innovation: The Networked Economy Demands New Ways to Innovate (2001)

[Plus de livres]


© Robert Viseur @ Ecocentric.be (2003-2018)