Sites amis : LinuxGraphic .::. QuebecOS .::. Jeudis du Libre (BE) .::. Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
Bienvenue sur Logiciel Libre . Net, première ressource francophone sur l'économie du Libre.
Que cherchez-vous ?     ::     Imprimer  ::  Contact  ::  A propos de...  ::  Accueil
 




Les controverses de LogicielLibre.Net

Régulièrement, LogicielLibre.Net lance un sujet polémique et vous propose d'alimenter le débat. Ces controverses pourront donner lieu a des articles de synthèse.


Postez un commentaire

Les commentaires aux articles peuvent maintenant être postés dans le forum Actualités.


[21-12-2003] Le Libre de moins en moins libre ?

Des logiciels libres de moins en moins libres, titrait PC Expert dans son numéro de décembre 2003. La revue évoquait les récents rachats de Novell (Ximian, puis SuSE) et l'abandon par Red Hat de ses distributions grand public. Ce qui est libre le restera, là n'est pas la question. Par contre, l'implication croissante d'acteurs majeurs de l'industrie du logiciel propriétaire comme Novell, IBM ou Sun -avec à la clef des investissements en R&D mais aussi une offre logicielle mélangeant outils libres et propriétaires- interpelle. S'agit-il vraiment d'une bonne chose ?


1. "Du pour et du contre"
     par Robert Viseur (21-12-2003 à 22:26)

D'un côté, les investissements réalisés par ces grands de l'industrie permettent une accélération du développement de logiciels libres (IBM paie ainsi des développeurs pour travailler sur des projets comme Samba ou Linux).

D'un autre côté, la promotion de logiciels libres (comme Linux) côtoie celle pour des logiciels bien propriétaires ceux-là, au grand damn de certains partisants des logiciels libres. IBM encourage ainsi des solutions mélangeant Linux (oss) et DB2 (cs) ou Tivoli (cs).

Dès lors :
1. Le mélange de logiciels libres et propriétaires diminue l'indépendance au fournisseur apportée par les solutions 100% libres.
2. Les logiciels libres gagnent en fonctionnalités (développement accéléré) et en visibilité (publicité). Mais ce mélange des genres permet-il aux spécificités du logiciel libre de bien ressortir auprès du grand public ?

2. "Le logiciel libre et ses règles..."
     par Serge Smeesters (22-01-2004 à 15:35)

Selon moi, ce qui est important, c'est que la communauté du logiciel libre (GNU, FSF, Debian, etc.) arrive à imposer ses règles. Nous défendons l'idée que des informaticiens peuvent vivre en travaillant avec et pour le logiciel libre. Les petites et grandes structures sont les bienvenues mais elles doivent respecter les différentes licences et l'organisation de la communautés et de manière plus général "les autres". Pour certains, cela représente de grands changements ;)

3. "Le Concept de logiciel Libre devrait être généralisé "
     par Dr_X (10-10-2004 à 19:03)

L'ecriture a été un progrés considérable pour l'Homme .
Gutenberg qui a inventé l'Imprimerie en a fait don à l'humanité . Il est inimaginable que l'on ait pu breveter l'Imprimerie , l'alphabet
Au nom de quel droit des sociétés puissantes deposeraient des brevets en rapport avec l'utilisation d'un ordinateur ou des languages informatiques ..
Un Etat , une société , PME , profession liberale , citoyen etc ont un besoin presque vital des ordinateurs

Alors que l'on trouve normal et naturel que l'on donne de plus en plus d'informations ( Composition précise , traçabilité etc ..) aux consommateurs sur les produits achetés ,
La Comission de l'Europe veut en matiere logicielle faire l'inverse c'est a dire permettre a des Societes americaines de nous vendre des logiciels , sans pouvoir accéder au Code c'est à dire propriétaires

C'est l'accés libre au Code source pour les logiciels proprietaires qu'il faut généraliser et imposer pat les Etats

4. "Réponse au 3"
     par Visiteur (20-11-2005 à 23:35)

Juste pour dire que dans le cas de l'imprimerie ou de l'alphabet, si à l'époque la propriété intellectuelle existait, il aurait été protéger par brevet (les logiciel sont surtout protéger par le droit d'auteur) d'une durée de vingt ans, ce qui n'aurait pas empêcher outre mesure l'invention de se développer.
Utiliser ces exemples n'est pas très pertinent (je suis contre les brevets logiciel, mais c'est pas pour autant que ces exemples apportent quoique ce soit à la compréhension du problème).


[Postez un message dans ce fil]


[Retour aux derniers fils]


 

AUTRES RUBRIQUES D'INTERET

Lisez les news de LogicielLibre.Net

 

DERNIERS COMMENTAIRES

[19-04-2004] "Un principe essentiel".

[14-04-2004] "Appel d'offre".

[19-06-2007] "favorable".

[22-05-2006] "Gratuité pour le client final nous...".

[] "".

[] "".


© Robert Viseur @ Ecocentric.be (2003-2021)